Développement in-situ d’un dôme migmatitique (Dôme de Vaasa, Svécofennides, Finlande)

Show full item record



Permalink

http://hdl.handle.net/10138/153385

Citation

Chopin , F , Korja , A , Hölttä , P , Eklund , O & Rämö , O T 2014 , Développement in-situ d’un dôme migmatitique (Dôme de Vaasa, Svécofennides, Finlande) . in Résumés de la 24e Réunion des Sciences de la Terre : Abstracts . pp. 179 , Réunion des Sciences de la Terre , Pau , France , 27/10/2014 . < http://rst2014-pau.sciencesconf.org/ >

Title: Développement in-situ d’un dôme migmatitique (Dôme de Vaasa, Svécofennides, Finlande)
Author: Chopin, Francis; Korja, Annakaisa; Hölttä, Pentti; Eklund, Olav; Rämö, Osmo Tapani
Contributor: Helsingin yliopisto, Avdelningen för geovetenskaper och geografi
Helsingin yliopisto, Avdelningen för geovetenskaper och geografi
Helsingin yliopisto, Geological Survey of Finland (GTK)
Helsingin yliopisto, Avdelningen för geovetenskaper och geografi
Date: 2014
Language: fra
Number of pages: 1
Belongs to series: Résumés de la 24e Réunion des Sciences de la Terre Abstracts
URI: http://hdl.handle.net/10138/153385
Abstract: Dans les Svécofennides, le dôme migmatitique géant de Vaasa (>150 km de diamètre) est né de l’anatexie partielle et progressive d’un bassin sédimentaire paléoprotérozoïque. Son étude permet de contraindre les processus orogéniques de transferts de matière et de chaleur dans les orogènes chauds précambriens. Le dôme ne présente pas une architecture typique avec foliations et linéations concentriques. En effet, l’étude structurale mets en évidence un épaississent du bassin formant une foliation plate suivi par la formation des plis droits et de cisaillements verticaux localisés en bordure du dôme et au sein des diatexites délimitant son cœur. L’ensemble de ces trois phases est associé sur le terrain à la production de liquide silicaté. Aucun mouvement tardif associé à des structures plates et concentriques n’a pu être observé. Ni l’étalement latéral ni l’extension post-orogénique n’expliquent son architecture. La structure en dôme se matérialise par un fort gradient du pic métamorphique du faciès amphibolite jusqu’à l’anatexie, de la bordure vers le coeur du dôme. La modélisation pétrologique (Perple_X) suggère une augmentation de 500 à plus de 800 °C à une pression constante de 4,5−5 kbar, donc sans exhumation différentielle. De nouvelles datations U/Pb associées à la compilation des données géochronologiques existantes suggère un pic de déformation et de fusion partielle à 1875 Ma, et un refroidissement global du dôme à environ 1860–1865 Ma dans un environnement métamorphique estimé à 450 °C et 3 Kbar. Le dôme de Vaasa reflète la fusion partielle d’un bassin sédimentaire lors de son accrétion au-dessus d’un front thermique dont l’origine (sous-placage de magma dans la croûte inférieure ? délamination de la lithosphère ? maturation thermique ? …) reste pour le moment discutée. N’ayant pas les caractéristiques classiques des dômes structuraux, le dôme de Vaasa pourrait être un parfait exemple de dôme migmatitique formé in-situ par anatexie.
Subject: 1171 Geosciences
Rights:


Files in this item

Total number of downloads: Loading...

Files Size Format View
RST2014_Abstract_Chopin_Vaasa.pdf 346.7Kb PDF View/Open

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record